Droits applicables à la donation-partage au profit des enfants de l’ex-conjoint adoptés simples postérieurement au divorce

Ref : Defrénois flash 16 sept. 2019, n° DFF152j4, p. 11
Il a été soumis au gouvernement le cas suivant : Monsieur X adopta sous la forme simple en 2011, d'une part, les deux enfants de son épouse actuelle, et d'autre part, les deux enfants de son ex-épouse dont il était divorcé depuis 1995. Souhaitant réaliser une donation-partage, il se renseigna sur les modalités fiscales auprès de l’Administration. Cette dernière lui indiqua que le BOFiP (BOI-ENR-DMTG-10-50-80) précisant que l'article 786 du CGI ne saurait s'appliquer aux cas dans lesquels l'adoption serait intervenue après dissolution du mariage, la donation-partage pour les deux enfants issus du premier mariage devait se faire sous le régime fiscal prévu pour les transmissions entre personnes non parentes. Une telle législation ne devrait-elle pas évoluer afin de garantir...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous sur la base juridique Lextenso.fr ou le Kiosque-Lextenso.fr

Le Pack Notaire

sur lextenso.fr
le pack notaire sur lextenso.fr

Toutes les réponses à vos besoins
d'information juridique dans
l'exercice de votre métier

  • Les revues Defrénois et Flash
  • Une bibliothèque de 28 ouvrages
  • Le guide Defrénois de la rédaction des actes 
  • + de 2 500 000 décisions de jurisprudence

► Découvrez sa version Premium enrichie en
droit de la famille et construction-urbanisme

À partir de
2049.00 €
ht
/ an

Les revues

Defrénois
Les revues Defrénois

Pour suivre et appliquer en toute sérénité les dernières évolutions législatives et jurisprudentielles

 

►FORMULE INTÉGRALE
(numérique + papier)

►FORMULE NUMÉRIQUE
feuilletable sur le Kiosque Lextenso

À partir de
118.80 €
ht
/ an

Suivez en temps réel l'actualité defrénois

Recevez en temps réel, sur votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur, une notification de nos dernières actualités publiées sur le site