Le service de publicité foncière n’a aucune initiative à prendre quant à la délimitation des parcelles

Ref : Defrénois 20 sept. 2018, n° DEF140m3, p. 8
Aux termes d’un arrêt du 6 septembre 2018, la Cour de cassation rappelle les limites du rôle du service de la publicité foncière et de sa responsabilité. Les faits étaient les suivants. Le 28 janvier 2011, un conservateur des hypothèques publia la vente par une SCI à un couple de deux parcelles formant deux lots d’un lotissement. M. X, associé de la SCI, soutenant être propriétaire des parcelles vendues, assigna le conservateur en rectification de l’erreur matérielle et en paiement de dommages et intérêts. La cour d’appel ayant rejeté sa demande, il forma un pourvoi en cassation arguant que : M me Y et lui avaient constitué la SCI et apporté divers biens ; le bien apporté par lui était décrit comme étant constitué du seul « sol clos planté d’arbres fruitie...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous sur la base juridique Lextenso.fr ou le Kiosque-Lextenso.fr

Le Pack Notaire

sur lextenso.fr
le pack notaire sur lextenso.fr

Toutes les réponses à vos besoins
d'information juridique dans
l'exercice de votre métier

  • Les revues Defrénois et Flash
  • Une bibliothèque de 28 ouvrages
  • Le guide Defrénois de la rédaction des actes 
  • + de 2 500 000 décisions de jurisprudence

► Découvrez sa version Premium enrichie en
droit de la famille et construction-urbanisme

À partir de
2049.00 €
ht
/ an

Les revues

Defrénois
Les revues Defrénois

Pour suivre et appliquer en toute sérénité les dernières évolutions législatives et jurisprudentielles

 

►FORMULE INTÉGRALE
(numérique + papier)

►FORMULE NUMÉRIQUE
feuilletable sur le Kiosque Lextenso

À partir de
118.80 €
ht
/ an

Suivez en temps réel l'actualité defrénois

Recevez en temps réel, sur votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur, une notification de nos dernières actualités publiées sur le site