22 nov 2019

Concours de l'ARCO : créer l'Hymne du notariat

Qu’est-ce qu’un hymne ?

Un hymne est un chant destiné à la gloire d’un personnage, d’une grande idée, d’un grand sentiment. Il fédère une population à travers un chant cérémoniel, porteur de valeurs universelles telles que la recherche de la paix, la justice ou la liberté.

Habituellement destiné à une exécution collective, à l’unisson, l’hymne rend compte d’un passé (époque révolue), s’inscrit dans le présent (le temps de l’action), et regarde vers un futur radieux.

Pourquoi créer un hymne des notaires ?

À la lueur de ce que serait un hymne national, l’hymne des notaires a vocation à :
 consacrer une identité notariale forte ;
rassembler les différentes générations de notaires ;
galvaniser les membres de la profession ;
et unir, grâce à une participation collective.

logo ARCO

Conditions du concours

envoyer sa candidature à [email protected] avant le 22 novembre, jour de la Sainte-Cécile, sainte patronne de la musique ;
composition d’une musique et/ou composition des paroles dont le contenu est libre ;
possibilité de soumettre seulement les paroles de l’hymne ou la musique ;

format de musique conseillé : WAV ou MP3 44100 Hz (non obligatoire) ;
durée : entre 20 secondes et 1 minute 30 secondes ;
le candidat doit être membre de la profession notariale (notaire ou collaborateur d’une étude) ; le candidat peut éventuellement être accompagné d’autres musiciens qui ne sont pas de la profession. Seul le membre de la profession est appelé à recevoir le prix de l’hymne du notariat.

Le candidat est informé que pour la création de l’hymne définitive et avec son accord :
les paroles et la musique pourront être retenues séparément ;
la maquette pourra faire l’objet de modifications ou d’améliorations par le jury.

Conseils

Une simple mélodie peut être proposée mais les travaux les plus complets seront valorisés (mélodie, accompagnement et paroles).

Les vers doivent être courts pour être facilement retenus. Si vous êtes poètes, pourquoi ne pas essayer de trouver une image saisissante, une formule qui fera date ? Le monde de l’hymne est le plus souvent binaire (le bien : nous ; et le mal : les autres). Aux autres l’injustice, l’opprobre et la cruauté ; à nous de défendre la vertu et le juste. Ne négligez pas d’exhorter !

Privilégiez la modernité, la simplicité et l’énergie. Tout le monde doit pouvoir se reconnaître dans ce chant et y puiser des forces. Évitez les messages trop précis.

Exemples de chants devenus des hymnes :
hymne à la paix : « Imagine » (1971) de John Lennon. Dans ce titre, John Lennon nous demande d’imaginer un monde différent, sans frontières ni religion, où les gens pourraient vivre en paix. C’est une chanson engagée et pacifiste ;
hymne des victoires sportives : « We are the champions » (1977) de Queen, hymne incontournable des victoires sportives ;
hymne italien de résistance : « Bella ciao » ;
« Hymne à la joie » de Beethoven ;
« Hymne à l’amour » d’Édith Piaf.

Portée de l’hymne

L’hymne a vocation à être joué et chanté lors des manifestations notariales telles que le congrès des notaires, assemblées générales des chambres, fête de la musique des notaires, remise de diplôme des notaires…

Remise de prix

prix ex-aequo :
- si plusieurs membres de la profession participent à un hymne commun,

- si le jury fait le choix d’allier plusieurs propositions ;
invitation par le CSN au congrès des notaires 2020 à Paris ;
voyage notarial à Vienne ;
diffusion nationale de l’hymne ;
enregistrement de l’hymne en studio.

Jury du concours

Me Jean-François Humbert, président du CSN ;
Sylvain Audinovski, chef d’orchestre ;
les membres du bureau de l’ARCO.

 

Suivez en temps réel l'actualité defrénois

Recevez en temps réel, sur votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur, une notification de nos dernières actualités publiées sur le site